laxmi
Le nouveau plan stratégique du PNUD permettra au Programme d’apporter son appui de manière plus efficace et d’avoir un réel impact sur la pauvreté, la gouvernance, l’accès à l’énergie, l’égalité des sexes, la résilience et la durabilité environnementale. Photo: PNUD Nepal

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), principal organisme chargé des activités de développement des Nations Unies, a lancé aujourd’hui à New York, au siège de l’Organisation, un nouveau plan ambitieux qui guidera ses activités au XXIe siècle.

« Il s’agit ici d’un nouveau plan pour une ère nouvelle », a dit Achim Steiner, Administrateur du PNUD, lors de la réunion du Conseil d’administration du Programme à New York.  « Les changements spectaculaires auxquels nous assistons de par le monde surviennent à une échelle et à une vitesse telles que nos institutions peinent à y faire face, a-t-il noté, et exigent de nous que nous en fassions davantage. »

Le président du Conseil, S.E. M. Ib Petersen, représentant permanent du Danemark, a déclaré : « Le nouveau plan stratégique marque une réorientation bienvenue pour appuyer la réalisation des objectifs de l'Agenda 2030. Au nom du Conseil d’administration, je salue aujourd’hui avec satisfaction l’adoption de ce plan, qui constitue un outil essentiel pour que le PNUD continue d’évoluer et de s’adapter au cours des quatre années à venir. »

« Les nations du monde entier se sont engagées à mettre en œuvre l'Agenda 2030 et le système des Nations Unies a été chargé de les appuyer, a poursuivi M. Steiner. C’est là la force motrice qui impulsera le programme de réformes du Secrétaire général de l’Organisation, et nous devons nous montrer à la hauteur de ce défi. »

Executive Board Metting - Special session
"Le PNUD sera au meilleur de lui-même lorsque tout le système de développement le sera aussi, en œuvrant de concert avec lui, " Achim Steiner - Photo: PNUD/Freya Morales

 

En parfaite cohérence avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030, avec les principes d’universalité et d’égalité ainsi qu’avec le principe consistant à ne laisser personne de côté, ce plan énonce pour le PNUD une vision qui guidera son évolution au fil des quatre années à venir, face à un paysage du développement lui-même en évolution. Faisant fond sur les 50 ans d’expérience du PNUD, il permettra de répondre aux besoins changeants de ses partenaires et décrit les modalités pour aider les pays à mettre en œuvre l'Agenda 2030, à réaliser les objectifs de développement durable et à en appliquer les accords.

« Ce plan a été conçu pour être sensible à la large diversité des pays que nous servons, a continué M. Steiner.  Cette diversité trouve son reflet dans les trois grandes situations de développement décrites dans le plan : éradication de la pauvreté, transformations structurelles et renforcement de la résilience. Le plan décrit également les modalités selon lesquelles nos deux nouvelles plateformes, au niveau des pays et au niveau mondial, nous permettront d’apporter notre appui de façon plus efficace. »

Le Plan stratégique définit six « solutions distinctives » sur lesquelles le PNUD alignera désormais ses ressources et son expertise, de manière à avoir de réels impacts sur la pauvreté, la gouvernance, l’accès à l’énergie, l’égalité des sexes, la résilience et la durabilité environnementale. 

Outre l’adoption officielle du plan, le Conseil a également approuvé le Plan de ressources intégré et le projet de budget intégré du PNUD pour la période 2018-2021.

Le Conseil d’administration du PNUD est composé de représentants de 36 pays ; il fournit un appui intergouvernemental aux activités du PNUD, supervise ces activités et veille à ce que le Programme reste sensible aux besoins en évolution des pays bénéficiaires.

 

Pour lire le Plan stratégique dans son intégralité, voir : http://undocs.org/DP/2017/38

Pour accéder à l’album Flickr et visionner d’autres photos, cliquer ici.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe